Le Danrem 172 est prêt à assumer la responsabilité si un soldat de TNI aide RHP à s’échapper

TNI
Le commandant du Commandement de la région militaire (Komando Resor Militer/Korem) 172/Praja Wira Yakthi, le général de brigade Juinta Omboh Sembiring, à Jayapura, mardi (2/8/2022). - Jubi/Alexander Loen

Jayapura, Jubi – Le commandant du Commandement de la région militaire (Komando Resor Militer/Korem) 172/Praja Wira Yakthi, le général de brigade Juinta Omboh Sembiring a dit qu’il est prêt à assumer la responsabilité si un soldat des Forces armées indonésienne (Tentara Nasional Indonesia/TNI) est reconnu coupable d’avoir aidé le régent de Mamberamo Central, Ricky Ham Pagawak (RHP) à s’échapper. C’est ce qu’a dit Sembiring à Jayapura, mardi (2/8/2022).

Sembiring a affirmé que, jusqu’à présent, il n’avait trouvé aucun élément indiquant que des soldats de TNI avaient aidé Ricky Ham Pagawak à s’échapper. « Je vous affirme que jusqu’à présent, rien n’indique que des soldats de TNI ont aidé Ricky Ham Pagawak à s’échapper en Papouasie-Nouvelle-Guinée », a affirmé Sembiring,

Ricky Ham Pagawak est le régent de Mamberamo Central qui a été nommé par la Commission d’éradication de la corruption (Komisi Pemberantasan Korupsi/KPK) comme suspect dans une affaire de pots-de-vin/gratification. Après avoir été désigné comme suspect, RHP a été absent deux fois des convocations de KPK, puis a disparu.

Ricky Ham Pagawak a été vu pour la dernière fois au marché de Skouw, à Jayapura, le 14 juillet 2022. Cette localité se trouve à la frontière entre l’Indonésie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée, et la présence du RHP dans cette région a donné lieu à des suggestions selon lesquelles il se serait enfui en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Le 15 juillet 2022, le KPK a inscrit le RHP sur sa liste des personnes désirées dans une lettre portant le numéro R/3992/DIK.01.02/01-23/07/2022, signée par le président du KPK, Firli Bahuri.

Quatre officiers de police qui avaient été affectés comme assistants de Ricky Ham Pagawak ont été arrêtés et placés en détention par la Division des professions et de la sécurité (Bidang Profesi dan Pengamanan/Bidpropam) de la police provinciale de Papouasie, et interrogés dans l’affaire de l’évasion de RHP. L’un d’eux, AI, est soupçonné d’avoir préparé le véhicule et les appareils de communication utilisés par le RHP pour s’échapper.

Lundi (1/8/2022), un certain nombre de médias de Jakarta ont rapporté des allégations selon lesquelles le commandant du district militaire (Komandan Komando Distrik Militer/Dandim) 1702/Jayawijaya, le lieutenant-colonel CPN AM, aurait aidé RHP à s’échapper en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Le général de brigade Juinta Omboh Sembiring a déclaré que son parti soutient les efforts du KPK pour examiner toutes les personnes soupçonnées d’avoir aidé Ricky Ham Pagawak à s’échapper. « En tant que commandant de Korem 172/Praja Wira Yakthi, je soutiens totalement (les efforts d’enquête) s’il est prouvé ultérieurement que des soldats de TNI sont soupçonnés d’avoir contribué à l’évasion de RHP. Nous (TNI) avons certainement aussi notre propre processus d’enquête pour les soldats qui commettent des violations », a-t-il assuré.

Sembiring a également précisé que le TNI soutient pleinement les efforts de KPK pour retrouver la trace de Ricky Ham Pagawak. « Nous avons ordonné au poste frontière Indonésie-Papouasie-Nouvelle-Guinée de rechercher la personne concernée en lui fournissant une photo du suspect », a ajouté Sembiring. (*)

Leave a Reply

Your email address will not be published.