Le chef de la police de Merauke achète 53 hectares de terre, évoquant la protestation des résidents propriétaires de terres coutumières

Merauke
Le propriétaire de terres coutumières de la communauté indigène Sosom Salor a rencontré le chef de la police de Merauke, Untung Sangaji, pour se plaindre du conflit foncier - Jubi/Emanuel Riberu

Merauke, Jubi – Les résidents qui possèdent des terres coutumières dans le district de Tanah Miring, dans la régence de Merauke, en Papouasie, se sont rendus au commissariat de Merauke mardi (21/6/2022) pour contester une terre de 53 hectares dans le village de Yaba Maru SP 9, dans le district de Tanah Miring.

Le terrain a été acheté par le chef de la police de Merauke, Untung Sangaji, à un résident portant les initiales HK en 2021. Sur ce terrain, il est prévu de construire un dortoir pour la police, des logements pour les journalistes et d’autres installations.

Un habitant qui prétend être le propriétaire de 53 hectares de terres communales, Stakius Bokai Basik-Basik, a déclaré que les terres achetées par le chef de la police de Merauke à HK appartiennent à son clan. HK et son groupe sont soupçonnés d’avoir fait l’acquisition de ces terres il y a plusieurs années.

« Nous sommes allés au commissariat pour dénoncer HK et plusieurs autres personnes qui ont pris notre terre. Nous n’avons découvert que le terrain a été vendu après l’événement de juin 2022 », a raconté Basik-Basik à Jubi dans la régence de Merauke.

« Ils (le groupe de HK) nous ont menacés que si nous poursuivions le terrain acheté par le chef de la police, nous serions arrêtés par la police. Donc, nous sommes ici pour signaler cette affaire et espérons que la police pourra aider à la résoudre », a-t-il dit.

Outre le terrain de 53 hectares, les propriétaires de terres coutumières remettent également en question le terrain de 30 hectares dans la zone de Kebun Cokelat, dans le district de Tanah Miring, où le terrain est utilisé comme circuit de course de motos par le gouvernement local.

« HK et son groupe n’ont pas de droits sur les deux parcelles de terre (la terre à Yaba Maru et la terre du circuit à Kebun Cocoa). Ces terres nous appartiennent à nous, les autochtones de Sosom Salor. Nous demandons au chef de la police de nous aider à résoudre ce problème », a indiqué le chef traditionnel de Kampung Salor, Martinus Samkakai.

Pour répondre à cela, le chef de la police de Merauke, Untung Sangaji, a répondu qu’il allait convoquer les deux parties au litige pour résoudre le problème. « Nous devons confirmer cette question. Nous allons convoquer et réunir toutes les parties, afin que l’on sache clairement qui est le véritable propriétaire », a répondu Untung.

Concernant le terrain de 53 hectares, Untung a expliqué qu’avant d’acheter, son parti avait d’abord vérifié qui était propriétaire du terrain auprès de la communauté ou du chef du village local. « Avant l’inauguration de la construction, nous avons mis un panneau indiquant que le terrain sera construit pour des dortoirs de la police et des logements publics. Ils auraient dû venir à ce moment-là pour exprimer leurs objections », a-t-il expliqué.

« Mais ce n’est pas grave, nous allons résoudre ce problème. S’il s’agit de terres appartenant à des peuples indigènes, alors le vendeur doit être responsable. En fait, je n’en ai pas payé. S’il y a une erreur de la part du vendeur, alors je donnerai la terre au propriétaire des droits coutumiers », a poursuivi Untung. (*)

Leave a Reply

Your email address will not be published.