Le bureau de l’agriculture encourage les habitants de Lanny Jaya à changer leur cycle de plantation

Lanny Jaya
Jardins des habitants endommagés par la grêle la semaine précédente dans le district de Kuyawage, régence de Lanny Jaya - Documentation des habitants de Kuyawage

Jayapura, Jubi – Le bureau de l’agriculture et de l’alimentation de Papouasie (Dinas Pertanian dan Pangan Papua) encourage les habitants de la régence de Lanny Jaya à changer le cycle de plantation et de récolte des patates douces. Des changements dans le cycle de plantation sont nécessaires pour réduire le risque de dommages aux produits agricoles causés par des conditions météorologiques extrêmes telles que la grêle.

C’est ce qu’a dit le chef du Bureau de l’agriculture et de l’alimentation de la province de Papouasie, Semuel Siriwa, à Jayapura, jeudi (4/8/2022). Selon lui, le changement de cycle de la période de plantation est l’un des efforts visant à atténuer les dommages causés aux cultures par le gel suite à des conditions météorologiques extrêmes, comme ce qui se passe actuellement dans les villages de Kuyawage, Lauren et Jugu Nomba.

Siriwa a indiqué que des études scientifiques sur le phénomène du froid extrême ont conclu que le gel peut se produire dans certaines périodes à la régence de Lanny Jaya. Par conséquent, la culture locale de la patate douce doit s’adapter à ces conditions.

Si le phénomène de la grêle et du gel se reproduit en juillet et en août, il est possible d’avancer le cycle de la période de plantation, afin de récolter la culture plus tôt. « Les populations locales sont déjà très compétentes dans la culture des patates douces, mais elles peuvent ne pas être en mesure d’anticiper la disponibilité de la denrée face au gel », a-t-il ajouté.

Siriwa estime que la communauté locale a également mieux compris comment stocker les patates douces dans le sol, afin qu’elles puissent être récoltées petit à petit. Cependant, Siriwa a remarqué que le programme de riz à bas prix a indirectement changé les habitudes de consommation des habitants.

C’est pourquoi le gouvernement doit continuer à maintenir l’alimentation locale. « Donc en fait, s’il y a une question, s’il n’y a pas de nourriture venant de l’extérieur, est-ce que les gens en Papouasie peuvent vivre ? La réponse est très possible, parce que notre nourriture locale est très potentielle. Tous les programmes ne peuvent donc pas être appropriés, car ils doivent tenir compte de la sagesse locale de chaque région », a-t-il expliqué.

Fin juillet, le chef du district de Kuyawage, Melkias Telenggen, a confirmé que les jardins de nombreux habitants du district de Kuyawage, dans la régence de Lanny Jaya, en Papouasie, avaient été endommagés par la grêle. Telenggen a signalé que la grêle avait asséché les jardins et pelé la peau du bétail.

« Il est vrai qu’il y a eu de la grêle qui a causé des pertes aux résidents. Tous les villages du district de Kuyawage ont subi des grêlons qui ont asséché les jardins des gens », a précisé Telenggen lorsque Jubi l’a contacté par téléphone samedi (23/7/2022).

Il a assuré que la pluie, sous forme de boules ou de flocons de glace, n’a pas fait de victimes ni de blessés. Pourtant, les jardins des habitants se sont asséchés, ce qui rend difficile la quête de nourriture pour les habitants du district de Kuyawage. (*)

Leave a Reply

Your email address will not be published.