La police provinciale de Papouasie arrête l’un des donateurs d’achats d’armes et de munitions

La police provinciale de Papouasie
Le directeur des enquêtes criminelles générales de la police provinciale de Papouasie, Faizal Ramadhani. - Jubi/Alex

Jayapura, Jubi – La police provinciale de Papouasie a découvert l’un des bailleurs de fonds ou donateurs permettant à l’Armée de libération nationale de Papouasie occidentale (TPNPB) d’acheter des armes et des munitions.

Le directeur des enquêtes criminelles générales de la police provinciale de Papouasie, Faizal Ramadhani, a dit que la révélation des noms des donateurs provenait de la confession de AN, qui a été arrêté le 30 juin 2022 pour avoir transporté 615 munitions et une arme à feu artisanale.

« La police provinciale de Papouasie a arrêté et détenu Terius Labi, le chef du village de Wusi, dans la régence de Nduga. Il est soupçonné d’être l’un des donateurs », a révélé Faisal lorsqu’il a été rencontré à Jayapura, hier.

Après avoir interrogé Terius Labi, il a été constaté que l’argent qu’il a donné à AN provenait du fonds du village. « Il a donné volontairement 150 millions de roupies indonésiennes provenant du fonds du village », a-t-il poursuivi.

Pour l’instant, a précisé Faizal, Terius Labi a été transporté par avion au commissariat de police de Yalimo pour un nouvel interrogatoire et a été désigné comme suspect.

Concernant les autres donateurs, il a mentionné que trois fonctionnaires du village ont donné de l’argent à AN. Ainsi, l’argent total donné à AN pour acheter des munitions était de 450 millions roupies indonésiennes.

« Il y a encore deux fonctionnaires de village que nous recherchons, ils sont dans des districts différents de Terius Labi », a-t-il conclu. (*)

Leave a Reply

Your email address will not be published.