Le groupe de travail sur la paix de Cartenz envoie des agents de santé pour aider les réfugiés qui retournent à Kiwirok

kiwirok
Des agents de santé ont été envoyés d'Oksibil, la capitale de la régence de Pegunungan Bintang, à Kiwirok. - IST

Jayapura, Jubi – Une vingtaine d’habitants du district de Kiwirok qui avaient fui il y a 14 mois vers Oksibil, la capitale de la régence de Pegunungan Bintang, dans la province de Papouasie des hautes terres, sont rentrés chez eux mardi (29/11/2022). Le groupe de travail sur la paix de Cartenz a fait appel à des agents de santé pour soigner les réfugiés qui ont regagné leur ville natale à pied, d’Oksibil à Kiwirok.

C’est ce qu’annoncé le commandant du poste du groupe de travail sur la paix de Cartenz 2022, Budi Suryono, à Jayapura, dans la province de Papouasie, samedi (3/12/2022). Selon lui, les agents de santé qui ont été transportés par avion d’Oksibil à Kiwirok étaient dirigés par le chef du Centre de santé communautaire (Pusat Kesehatan Masyarakat/Puskesmas) d’Oksibil.

« La présence de l’équipe médicale vise à fournir des services de santé, notamment aux réfugiés de Kiwirok. Ils sont partis d’Oksibil par voie terrestre, à pied », a indiqué Budi, expliquant l’état des réfugiés de Kiwirok.

Depuis 14 mois, environ 500 habitants du district de Kiwirok, dans la régence de Pegunungan Bintang, ont choisi de se réfugier à Oksibil pour éviter le conflit armé entre les forces de sécurité et les groupes armés de l’Armée de libération nationale de la Papouasie occidentale (Tentara Pembebasan Nasional Papua Barat/TPNPB), qui s’est intensifié à Kiwirok. Lorsque le conflit armé s’est calmé, les réfugiés ont commencé à retourner dans leur ville natale.

Selon Budi, son parti va également dépêcher huit responsables de village du district de Kiwirok, ainsi que d’autres responsables ou personnalités. « On va partir progressivement selon la capacité de l’avion. Après cela, on va réorganiser le calendrier pour envoyer le reste de la communauté Kiwirok qui se trouve dans les camps de réfugiés », a-t-il ajouté.

Le chef adjoint des relations publiques du groupe de travail sur la paix de Cartenz 2022, Arif Irawan, a précisé que, lors du rapatriement des réfugiés, son parti a donné la priorité à un certain nombre de personnes qui pouvaient jouer un rôle important pour aider les réfugiés, notamment des agents de santé, des responsables de village et plusieurs personnalités communautaires.

« On donne la priorité à plusieurs figures et éléments importants du district de Kiwirok. Ensuite, on va organiser le mécanisme de rapatriement pour la communauté Kiwirok, dont la plupart sont encore dans des camps de réfugiés », a poursuivi Arif.

Mardi 29/11/2022, 20 habitants du district de Kiwirok, Pegunungan Bintang, Papouasie centrale, ont commencé à marcher pour retourner dans leur ville natale après avoir été déplacés pendant 14 mois. Le voyage terrestre à pied d’Oksibil à Kiwirok prend environ une journée. (*)

Exit mobile version